Système canadien d'information sur les feux de végétation

Rapport national sur la situation des feux de végétation

Rapports archivés

Mis à jour : 19 juillet 2017

Feux actifs
Non maîtrisés Maîtrisés Intervention modulée
90 88 184
2017
(À ce jour )
À ce jour moy. décennale
(À ce jour )
% de la normale Brûlages dirigés États-Unis
Nombre 2 520 3 908 65 47 35 154
Superficie
(ha)
922 066 1 627 361 57 6 730 1 814 114

Feux importants

  • Colombie-Britannique – 6 feux (175 393 ha) De nombreux incendies actifs menacent des infrastructures et des propriétés privées. De nombreux ordres d’évacuation et alertes ont été émis, mais les résidents de Cache Creek pourront réintégrer leur domicile. Un nombre inconnu de structures ont été touchées par l’incendie d’Elephant Hill en particulier.
  • Ontario – 2 feux (10 534 ha) Une intervention limitée est menée pour protéger Peawanuck.
  • Parcs Canada – 2 feux (2590 ha) Les feux sont contenus par des barrières naturelles.
  • Mobilisation de ressources interservices

    Le niveau de préparation national est de 5; il est de 5 en Colombie-Britannique et de 4 dans les aires de Parcs Canada. Les incendies en Colombie-Britannique, qui comptent pour la majeure partie de la superficie brûlée cette semaine, ont entraîné de nombreuses évacuations. Plusieurs agences mobilisent des ressources afin d’intervenir en Colombie-Britannique. Les États-Unis sont au niveau 4 de préparation nationale, l’activité de feu de végétation ayant ralenti dans l’ensemble du pays.

    Synopsis hebdomadaire

    Il y a eu 2 520 feux à ce jour cette année au Canada, qui ont brûlé 922 066 ha. La plupart des 245 feux de cette semaine se sont déclarés dans l’ouest du Canada, plus particulièrement en Colombie-Britannique (28,2 %) et en Alberta (15,1 %), et c’est en Colombie-Britannique (57 %) et au Yukon (27 %) qu’on a relevé la plus grande partie de la superficie brûlée (498 341 ha). La foudre a été la cause de 54 % des nouveaux feux. Le nombre de feux ainsi que la superficie brûlée enregistrés au cours de la saison en cours demeurent bien inférieurs à la moyenne décennale (65 % et 57 %, respectivement).

    Des nuages couvrent la moitié sud du Yukon, et quelques averses devraient y survenir le long des restes d’un front arctique persistant, alimenté par un peu d’humidité du Pacifique. Ces conditions permettent de constater le nombre de points chauds dans le nord, où les averses récentes peuvent avoir réduit l’activité de feu. Le ciel est clair du Grand Lac des Esclaves au delta du Mackenzie, et compte tenu du danger de feu élevé à extrême, l’activité de feu devrait se maintenir, alors que des averses et des orages se développent à l’extrémité sud-ouest du territoire.

    Le ciel est principalement clair sur la majorité des provinces, mais de l’humidité qui arrive du Midwest américain cause des orages dans le sud du Manitoba et l’ouest de l’Ontario. Une zone frontale produit des averses ou des orages du sud-ouest du Labrador au centre du Québec et jusque dans la région des Grands Lacs. Le danger de feu élevé à extrême persiste dans la moitié sud de la Colombie-Britannique, le sud de l’Alberta et de la Saskatchewan, le nord-est du Manitoba et le nord-ouest de l’Ontario, ainsi que dans la majeure partie des provinces maritimes.

    En Colombie-Britannique, tous les centres de lutte contre les incendies ont décrété des interdictions de feux à ciel ouvert et de feux de camp. Consultez le site Web du BC Wildfire Service pour obtenir de plus amples renseignements sur les interdictions et les restrictions de feu. Des restrictions d’exploitation forestière sont en vigueur dans les régions de Dunn Lake, Thuya Creek et Elephant Hill, et seul le personnel autorisé peut accéder à ces secteurs.

    En Alberta, des interdictions de feu sont en vigueur dans les parcs nationaux de Banff, de Jasper et des Lacs-Waterton, les districts municipaux d’Acadia, Foothills et Taber, les comtés de Warner, Rocky View, Lethbridge et Vulcan, dans la zone forestière de Calgary (partie sud), à Canmore et dans la ville de Jasper. Dans ces régions, seuls les feux de camp confinés dans une structure conçue à cette fin sont permis. Des restrictions de feu sont en vigueur dans les comtés de Birch Hills, Cardston et Forty Mile No. 8, dans la zone forestière de Calgary (partie nord), à Coalhurst, dans la municipalité de Crowsnest Pass, à Black Diamond, à Turner Valley, dans le district municipal de Willow Creek ainsi que dans les régions spéciales. Consultez la page Web du gouvernement de l’Alberta sur les interdictions de feu (https://www.albertafirebans.ca) pour connaître la nature de ces restrictions. Des avis de feux sont en vigueur dans les comtés de Beaver, Minburn, Airdrie, Newell, Leduc, Parkland, Pincher Creek, Cochrane, Westlock, Crossfield et Drumheller.

    Aucune interdiction de feu n’est en vigueur au Yukon.

    Dans les Territoires du Nord-Ouest, des interdictions de feu sont en vigueur dans les parcs territoriaux Fred Henne et Yellowknife River jusqu’à nouvel ordre.

    Il n’y a aucune interdiction de feu en vigueur en Saskatchewan.

    Au Manitoba, les feux à ciel ouvert sont interdits du 1er avril au 15 novembre, sauf si l’on possède un permis de feu ou si le feu se trouve dans un foyer fermé et approuvé. Les activités faisant appel à des feux d’artifice ou des lanternes célestes dans des zones boisées peuvent également exiger une autorisation écrite à certains endroits durant cette période.

    Il n’y a aucune interdiction de feu en vigueur en Ontario.

    Au Québec, les permis d’incinération industrielle sont suspendus et annulés dans les régions de Baie-Comeau et de Roberval.

    Au Nouveau-Brunswick, dans les comtés de Kent, Northumberland, Gloucester et Restigouche, les activités de brûlage sont limitées à la période suivante : de 20 h à 8 h.

    En Nouvelle-Écosse, dans les comtés d’Annapolis, Cap-Breton, Colchester, Cumberland, Digby, Guysborough, Halifax, Hants, Kings, Lunenburg, Pictou, Queens, Shelburne, Victoria et Yarmouth, les activités de brûlage sont limitées à la période suivante : de 19 h à 8 h.

    À l’Île-du-Prince-Édouard, un permis de brûlage est obligatoire pour toutes les activités de brûlage extérieures pendant toute la durée de la saison des feux.

    Il ne semble pas y avoir d’interdiction de feu en vigueur à Terre-Neuve-et-Labrador.

    Pronotics

    Une petite tempête du Pacifique se déplace sur le sud de la Colombie-Britannique le jeudi 20 juillet, ce qui entraîne une augmentation des averses sur le plateau intérieur. Bien que ce système cause surtout des averses dans les montagnes à l’est du plateau, certaines régions de l’intérieur pourraient recevoir suffisamment de pluie pour que soient facilités les efforts de suppression des feux. Encore une fois, cependant, la pluie ne suffira pas à stopper les incendies et de nouveaux feux pourraient être allumés par la foudre le long de la limite sud du système dans les régions de Thompson et d’Okanagan, au sud.

    Des averses et des orages dispersés ainsi que des températures de saison semblent prévaloir dans la majeure partie du pays au cours de la prochaine semaine. Le déplacement de la tempête du Pacifique demeure incertain au-delà de la fin de semaine des 22 et 23 juillet, bien qu’elle semble suivre une trajectoire connue à travers les régions du centre et du nord des provinces de l’ouest. Un système arctique semble se déplacer dans le nord du Québec et du Labrador durant la fin de semaine, ce qui entraîne des conditions fraîches et pluvieuses qui devraient s’éclaircir à compter du lundi 24 juillet. L’ensemble de ces conditions devraient maintenir le danger de feu élevé de l’ouest de l’Ontario au Grand lac de l’Ours dans les Territoires du Nord-Ouest, ainsi que dans le sud de la Colombie-Britannique et dans les Prairies.

    Graphiques courants

    Noter : Pour les provinces, PC = Parcs Canada

    Dernière mise à jour :